Accueil du site   Who were they?   Hitler, Adolf

Adolf Hitler

Last modified: 10 novembre 2009
Daniel Bovy

novembre 2009

Citer cet article

Daniel Bovy, Hitler, Adolf , Encyclopédie en ligne des violences de masse, [en ligne], publié le 4 novembre 2009, consulté le 1er septembre 2014, URL : http://www.massviolence.org/Hitler-Adolf, ISSN 1961-9898

Adolf Hitler (1889-1945) est né le 20 avril 1889 à Braunau, une petite ville autrichienne proche de l’Allemagne. À Vienne, il fréquenta les milieux ultranationalistes et antisémites. En 1913, Hitler quitta Vienne dégoûté, selon ses propres mots, par le mélange cosmopolite et surtout par les Juifs qu’il compara à des champignons parasites du genre humain. La première forme hitlérienne de violence anti-juive s’exprima en septembre 1919. Dans la lettre du 3 juillet 1920, adressée à Konstantin Hierl, Hitler renouvela sa haine des Juifs mais on ne peut en conclure que dès ces années-là, Hitler avait l’intention d’exterminer les Juifs. Dans Mein Kampf (1925-1926) rédigé en détention avec l’aide de Rudolf Höss après le putsch manqué de 1923, Hitler développa les grands thèmes nazis : suprématie de la race aryenne, nécessité d’élargir l’espace vital des aryens (Lebensraum ), élimination des Juifs, etc. Les intentionnalistes considèrent que tout était dit dans Mein Kampf , mais cette perception trop réductrice ne tient pas compte des autres responsabilités : seul, Hitler ne serait pas parvenu à mener à terme la Solution finale de la question juive.

Dès janvier 1933, des mesures anti-juives furent votées par les nazis. Les premières attaques physiques contre les Juifs prirent la forme de pogroms. La plus importante fut la Nuit de Cristal qui eut lieu le 9 novembre 1938. Le 30 janvier 1939, devant le Reichstag, Hitler exprima pour la première fois sa prophétie politique qu’il rappela chaque fois à des moments clé : « Aujourd’hui, je serai encore un prophète : si la finance juive internationale en Europe et hors d’Europe devait parvenir encore une fois à précipiter les peuples dans une guerre mondiale, alors le résultat ne serait pas la Bolchevisation du monde, donc la victoire de la juiverie, au contraire, ce serait l’anéantissement de la race juive en Europe ».

Il réitéra la prophétie dans un discours au Palais des Sports de Berlin le 30 janvier 1942 ainsi que le 30 septembre de la même année. L’invasion de la Pologne fut la première étape de la conquête militaire du Lebensraum . Elle impliqua l’anéantissement des Juifs car les conquêtes des territoires de l’Est furent d’abord des guerres raciales menées par les SS et leurs Einsatzgruppen . Lorsque les Allemands connurent des revers militaires, on observera une accélération brutale de la mise en oeuvre de la Solution finale du problème juif, le rendant à ce moment irréversible. Dès 1942, avec le début des déportations de masse jusqu’en 1944, Hitler n’aura de cesse de consacrer toute son énergie et celle de ses troupes à mener le plus loin possible l’assassinat de masse des Juifs, des Tsiganes et d’une grande partie des peuples slaves.

Au printemps de l’année 1944, alors que la Wehrmacht eut un besoin crucial en logistique, Hitler ordonna de liquider les Juifs de Hongrie, confirmant d’une certaine manière l’idée que l’extermination des Juifs était devenue pour Hitler le seul objectif de guerre encore réalisable. Son testament politique confirme que Hitler resta convaincu jusqu’à la mort du bienfondé de sa Weltanschauung : « On sera éternellement reconnaissant au national-socialisme d’avoir effacé les Juifs en Allemagne et en Europe centrale ».

KERSHAW, I., 2000, Hitler, tome 1, 1889-1936 . Paris : Flammarion.

KERSHAW, I., 2000, Hitler, tome 2, 1936-1945 . Paris : Flammarion.

FEST, J., Hitler, Tome 1 : Jeunesse et conquête du pouvoir , Paris : Gallimard.

FEST, J., Hitler, Tome 2 : Le führer , Paris : Gallimard.

HAMANN, B., 2001, La Vienne de Hitler. Les années d’apprentissage d’un dictateur . Paris : Édition des Syrtes, 2001.

Online Encyclopedia of Mass Violence® - ISSN 1961-9898